BALADE AU MUSEE : LE LOUVRE / ARCIMBOLDO

C’était la première fois pour Charlie… il n’avait encore jamais mis les pieds AU LOUVRE ! Tout simplement parce que c’est un endroit où je me balade peu, uniquement le soir tard et que je trouve toujours bien trop peuplé.

Mais cette fois on avait quelque chose à voir de précis alors on s’est motivé ! Disons que nous avions une mission…

img_6436

Depuis 2 mois nous sommes abonnés à OLALAR une revue d’art destinée aux petits de 4 à 7 ans. En général je ne prends rien qui ne corresponde à sa tranche d’âge, mais là j’ai pensé qu’il était déjà un peu averti et qu’au pire on regarderait les images que je lui expliquerai !

Après avoir feuilleté les 2 premiers numéros, je me suis dit que ce serait drôle de se donner comme mission d’aller voir chaque mois au moins une des oeuvres présentées dans le magazine en vrai !

En octobre, il est en partie question d’Arcimboldo. Facile, direction donc Le Louvre, pour voir les 4 portraits représentant les saisons !

J’imagine que certains mois cette folie nous poussera un peu plus loin et dans des lieux que nous connaissons moins, mais c’est aussi ça qui est amusant ! En novembre Magritte sera à l’honneur, j’attends de le recevoir pour filer à Beaubourg. Pas encore très exotique tout ça…

img_6453

Charlie commence à comprendre l’idée, quand il voit que je ramène le magazine de la boite aux lettres il me dit : « Aller maman raconte, raconte ! » il prend ça comme une histoire de plus mais avec des tableaux à aller voir après ou des objets à découvrir.

On cherche aussi dans mes livres d’art les artistes, d’autres oeuvres et on raconte raconte raconte…

Pour Arcimboldo rien d’extraordinaire et de très compliqué pour les enfants. c’est un peu l’artiste facile pour les amener à observer !

img_6452 img_6448

Comme souvent Charlie s’est vite mis à l’aise, allongé au sol… Si vos enfants le font aussi, surtout laissez les faire ! Ils ne se traînent pas, ils essaient juste de voir quelque chose.

A force de l’observer faire ça (et d’autres sur mon lieu de travail) j’ai essayé ne serait-ce que pour comprendre si c’était pour la position allongée ou autre chose. A mes yeux c’était intéressant parce que je découvrais les oeuvres d’un autre point de vue mais surtout j’ai compris qu’ils n’avaient pas vraiment d’autres choix !

Les oeuvres sont exposées au niveau du regard d’un adulte moyen, pour les enfants il faut au mieux lever la tete et se faire un torticolis, au pire ne rien voir à cause des éclairages très souvent pensés pour un seul point de vue ! Au sol les enfants passent bien souvent en dessous de ces lumières et fatiguent moins évidement !

Il est certain que ce n’est pas du goût de tout le monde… Mais on s’en moque pas mal je crois !

img_6456 img_6446 img_6443

Nous sommes allés directement dans la galerie « Peintures italiennes » en arrivant, histoire qu’il ne fatigue pas. Après je l’ai laissé nous balader là où il voulait !

On a regardé les plafonds hauts, très très hauts, on a imité les tigres, on a suivi « les rails » (comprenez on a suivi les fils qui sont à ses yeux des rails de trains…)

img_6444

Je suis passée voir « Le radeau de la Méduse » qui m’a toujours impressionné. Je lui ai expliqué pourquoi il avait des différences de textures dans les noirs et pourquoi un jour cette oeuvre originale serait retirée de ces murs à jamais. Le plomb contenu dans les pigments noirs noircissant d’année en année d’avantage la surface.

« Mais pourquoi ça va être tout noir ? Quand ? Y faut le laver ! » Ah oui… Mais ce n’est pas la politique de conservation des oeuvres mon chéri. Puis ce serait toucher à l’authentique et à l’histoire… Profitons-en il est devant nous !

(Ma photographie est plus claire que la réalité et ne rend pas compte des masses plus brillantes et noires à certains endroits. Aujourd’hui ce n’est pas le côté sombre qui gène le plus, mais les zones de brillances et l’éclairage – toujours – qui se reflète.)

img_6445 img_6438« BONJOUR ! »

On a fait un petit tour pour voir des statues. Avec des drapés et nues… Qui ressemblent à des filles ou des garçons… Des têtes de filles avec des sexes de garçons… Des seins mais pas de bras… Enfin bref, « pourquoi ils sont pas habillés ? » difficile de lui expliquer les époques et la représentation du corps, alors on les a mimées et on a fini par jouer à deviner de dos si c’était des papas ou des filles (oui il ne peut pas y avoir de représentation de « maman » étant donné que je suis unique à ses yeux ahahahahah), s’ils étaient cachés ou nus devant…

Et c’est donc à ce moment que le temps que j’arrive à sa hauteur, il était déjà passé devant la statue et me criait « PAPAAAA » ,  « Tout nu encore ! Maman viens, viens voir, mais il a des bras celui là »

img_6441 img_6440Puis on a de nouveau suivi quelques « rails » autour des mosaïques et nous sommes sortis quand il m’a dit « Je suis fatigué ! On peut aller acheter un petit macaron ?! »

A la vanille…

img_6435

Publicités

3 réflexions sur “BALADE AU MUSEE : LE LOUVRE / ARCIMBOLDO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s