LUI APPRENDRE A MARCHER AVANT DE COURIR… + GIVEAWAY

Parfois quand on est maman (ou papa) il nous arrive d’aller un peu plus vite que la musique… Ou de ne pas toujours faire les choses dans l’ordre, il faut bien l’avouer !

En essayant d’apprendre un tas de choses à Charlie, je suis allée plus vite que ses besoins !

Il sait… Super ! Mais on n’a pas pris le temps d’en profiter ! On continue à apprendre, à faire, à avancer… Vite vite vite, très (trop) vite ! Re-Super ! Mais on s’arrête quand ? A quoi ça sert ? Pourquoi ? Pour qui ? Et est-ce qu’il (on) n’oublie rien au passage  ?

IMG_6349

Ce n’est pas seulement de notre faute, mais c’est aussi bien de s’en apercevoir et de le reconnaitre. La vie autour, notre vie, nos situations, font que bien souvent nous tendons à faire des enfants de jolis singes savants, sans même y prêter attention ! MOI LA PREMIERE DEPUIS TOUJOURS ET ENCORE POUR LONGTEMPS (bien ou mal – heureusement)

Rien qu’en faisant « de notre mieux, pour leur bien ». L’idée même d’en faire des « Premiers », des « Meilleurs », ne nous traverse même pas l’esprit… Mais on les pousse et la société nous y aide beaucoup ! Sous couvert de les éveiller, de montrer, de partager, de faire découvrir… Notre vie d’adulte, nos loisirs de grands, nos sorties de famille, le monde… On (j’) oublie parfois que l’on a été petit, que tout ira déjà bien assez vite, et que juste prendre le temps de prendre son temps et de commencer par le commencement c’est vraiment la seule chose à re-tenir !

On lit partout que nous sommes une génération de parents qui sur-stimulons nos petits, qui les épuisons entre école, sport, musique, apprentissage de la lecture avant l’heure… Pour les occuper ? Pour leurs faire plaisir ? Pour nous faire plaisir ? Pour coller à l’image parfaite d’enfants et familles que l’on nous transmet ? Pour faire comme tout le monde ? Pour que les 1ers arrivent les 1ers ?

Puis on nous dit aussi que ces mêmes petits ont du mal à lâcher papa et maman, à grandir, à faire par eux mêmes, à jouer seuls, à à à… Qu’on les sur-protège, qu’on ne montre que le beau…

Dans ma lourde période de questionnements, qui au final n’en est pas une, ma vie est juste une succession de points d’interrogation ! Puis bon, l’enjeu n’est en réalité qu’une entrée en maternelle… Mais je vous l’ai dit et vous le savez fort bien JE SUIS CETTE MAMAN QUI PARFOIS OUBLIE DE LACHER PRISE ET JOUE LE JEU ASSUME DES PARENTS QUI VEULENT ÊTRE PARFAITS, SUR-STIMULANTS, TRES ENERVANTS ET PARFOIS DANS L’ERREUR. L’entrée ou non de Charlie à l’école, dans une structure qui utilise une pédagogie alternative Montessori ? Steiner ? Freinet ? (Je sais maintenant pourquoi l’une ou l’autre, reste à savoir laquelle sera adaptée à Charlie) me fait aussi me remettre en question, changer quelques petites choses à notre façon de vivre et regarder où nous en sommes. Charlie, moi, son développement, mes désirs, ses besoins, nos envies…

IMG_6350

Tout bêtement, en refermant un livre de Pierre Rabhi, (qui ne parlait absolument pas de l’éducation de nos enfants, mais plus de l’état de la société…) je me suis vue clairement faire tout à l’envers depuis le départ. Enfin presque… Ou du moins laisser sur le côté des petites choses simples mais essentielles. JE ME SUIS VUE OUBLIER DE LUI TRANSMETTRE LES BASES QUI LUI SONT NECESSAIRE A SON AGE, POUR LUI, POUR APPRENDRE A GRANDIR, EN DEHORS DE MOI, ET EN PROFITER ! LUI APPRENDRE A NE PAS TOUJOURS COURIR APRES QUELQUE CHOSE… SAVOIR APPRECIER CE QUE L’ON VOULAIT ET QUE L’ON A REUSSI A OBTENIR !

C’est tout bête, Charlie est un petit garçon pas plus, pas moins intelligent qu’un autre, Il est éveillé (encore que chacun met ce qu’il veut derrière ce mot…), a un vocabulaire riche bien qu’il s’exprime dans son langage, il sait un tas de choses qu’il expérimente, que je lui apprends par « le jeu » ( chiffres, formes, lettres, couleurs…) mais il sait surtout des choses dont il n’a pas besoin pour l’instant ! Oui oui…

« Nos enfants savent lire et écrire à 3, 4, 5ans, mais ne savent pas mettre leur manteau ou leurs chaussures tout seul… » 

Chez nous, on est passé de « Wahouuuuu il a fait un pas ! » à « On l’inscrit au marathon de Paris il court super vite pour un môme de son âge ! » J’en rajoute mais pas trop… Je lui ai dit (crié, pleuré, montré, hurlé…) que j’étais heureuse qu’il sache marcher… Du coup on s’est tout de suite mis à courir, puis sauter, puis aller d’un point à un autre « HYVER VITE » (il le dit tout le temps !) Mais j’ai aussi oublié de lui montrer que parfois on pouvait juste marcher ! Doucement, tout doucement… Qu’en soit, c’était déjà une très grande chose que de savoir faire ça ! Marcher c’est aussi se balader, avancer, mettre un pied devant l’autre, tenir en équilibre, glisser sur un fil… Ca peut se faire de 1000 façons !

Tout ça pour dire, qu’il y a quelques temps j’ai regardé ce grand (petit) garçon et je me suis dit qu’à force d’aller toujours plus vite, on survolait ensemble beaucoup de choses mais que je ne lui apprenais pas à profiter de chacune acquise ! Je suis  « Une touche à tout, bonne à rien », qui ne pense pas nécessaire d’aller au bout du bout avant de passer à la suite, et c’est ce que je transmettais à Charlie. 

Puis j’ai compris bêtement qu‘il « savait » mais qu’il ne savait pas à quoi ça servait alors ça ne semblait utile à rien (pour l’instant). Comme par exemple fermer des boutons sur un cadre adapté (voir ici) mais que je ne lui mettais que des fermetures à glissière ou que je lui boutonnais moi même ses chemises… Qu’il savait enfiler des perles sur un fil mais qu’il ne savait pas qu’on pouvait en faire un collier… Qu’il savait baisser son pantalon pour aller aux WC mais que jamais il ne se déshabillait tout seul… Qu’il savait passer une aiguille enfilée dans une carte à trous mais qu’il ne savait pas que c’est ce que maman fait tout le temps quand il me dit « y couture maman »…

IMG_5885

Alors on est reparti depuis le départ… J’ai regardé nos journées et j’ai un peu modifié tout ça. Se lever / petit déjeuner / se doucher / se mettre à notre activité du matin (Ludique… Mais aussi Studieuse… )

On se lève toujours (bah oui), on petit déjeune, je lui laisse le temps de  nous servir du jus dans nos verres et ce n’est pas grave si ça en met un peu à côté (ça n’a d’ailleurs jamais été grave !), puis c’est bien plus intéressant que de le faire après la douche, comme une activité à part entière : verser d’un pichet à un autre (bien que ça puisse arriver si c’est son désir… c’est un « transvaseur fou » ! La répétition est aussi une bonne chose pour affiner le geste), il compte le nombre de cuillères de café et met du beurre sur son pain (une demie plaquette environ c’est bien plus facile que de l’étaler !)

Après ça direction la douche… Et c’est de là que tout m’est venu… Il sait se déshabiller, alors à quoi bon perdre du temps à le laisser faire ? Maman va bien plus vite ! On sait que tu sais, pas de souci ! Bah si en fait… parce qu’à force de ne pas faire, il ne fait plus du tout et ne sait pas que ses petites mains et sa motricité ont évolué et peuvent l’aider à aller vers de nouvelles choses ! Maintenant donc au lieu de faire les activités du matin comme avant, il se déshabille et s’habille… C’est ça notre occupation ! Ca prend du temps, beaucoup de temps ! Parfois il s’énerve, persévère, y arrive ou me demande finalement de l’aide… mais je le laisse faire jusqu’à ce qu’il me sollicite.

IMG_6899 IMG_6897IMG_6898

On use aussi de quelques astuces pour que ce soit à son niveau, mais on ne s’empêche de rien niveau tenue. Certes pas une chemise à boutons + un gilet à boutons… Mais un jean pourquoi pas, il essaiera de mettre un ou deux pieds et apprendra à demander de l’aide. Pas de chaussures à lacets ces matins là… Puis, des repères de couleurs à l’intérieur pour ne pas se tromper de pied…

IMG_6901IMG_6893 IMG_6894IMG_6891 IMG_6895 IMG_6892 IMG_6890

Bien souvent, c’est à ce moment, quand la dernière fermeture de la dernière chaussure est remontée qu’une envie d’aller aux toilettes arrive en urgence. Bon là je lui donne quand même un petit coup de main… Le but n’est pas non plus de passer toute la journée, toutes nos journées là dessus !

Pour l’instant je n’ai pas décortiqué nos rituels plus loin que celui là… J’applique la même technique quand nous devons sortir pour qu’il mette son manteau… Ca demande un peu (beaucoup, beaucoup) d’organisation et de temps , mais on gagne quelques secondes chaque jour ! Il y a moins de frustrations depuis et des apprentissages qui ont un sens pour nous 2. Sans parler de ses petites victoires personnelles, ses regards et ses sourires quant il y arrive seul. Beaucoup plus  que quand il compte jusqu’à 5, que je sors les ballons et que l’on fait une grosse fête pour ça ! Il apprend aussi à se féliciter et apprécier sa réussite, sans forcement attendre mes compliments, même s’il sait bien que j’ai toujours un regard vers lui et un sourire d’approbation s’il le cherche du coin de l’oeil !

Et si vous aussi vous voulez un petit coup de pouce et les laisser mettre leurs chaussures seuls sans avoir à rechanger de pied à chaque fois, je vous offre la possibilité de remporter 3 KITS D’AUTOCOLLANTS BICOLOR / A QUI S à personnaliser

IMG_6902 IMG_6904 IMG_6900

Il vous suffit de (vous pouvez directement cliquer sur les liens… ils vous emmèneront aux bonnes pages !)

Vous avez jusqu’à jeudi soir pour participer !

Publicités

Une réflexion sur “LUI APPRENDRE A MARCHER AVANT DE COURIR… + GIVEAWAY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s