ET EN SEPTEMBRE ON EN FAIT QUOI ? ECOLE OU PAS ? ALTERNATIVE, A LA MAISON, NON-SCOLARISE ?

Il faut savoir qu’EN FRANCE L’ÉCOLE N’EST PAS OBLIGATOIRE… Seule l’instruction l’est !

Il y a quelques temps (années déjà…) je vous parlais de mon questionnement sur la scolarisation en général… Sur les alternatives qui s’offraient à nous, parents, les écoles « différentes », mais aussi la possibilité d’une instruction en famille voir de non-scolarisation. (Ma réflexion ICI)

A ce sujet beaucoup de choses ont été écrites (je vous mets une mini Bibliographie mise à jour en fin d’article !) et surtout un film m’a interpellée ETRE ET DEVENIR de Clara Bellar. Vous pouvez le trouver en DVD mais aussi et surtout aller le voir au CINEMA LE SAINT ANDRE DES ARTS dimanche à 11h30 (tous les renseignements ICI)

Capture d’écran 2016-01-12 à 00.52.28

Si je vous en reparle aujourd’hui, ce n’est pas parce que la décision de ne pas mettre Charlie à l’école a été prise. Notre structure familiale ne nous le permet pas, et surtout je reste en grand questionnement sur le sujet… (Oui je sais c’est en septembre qu’il doit y aller… Demain donc… Et il va falloir que je me décide TRES sérieusement, si je ne veux pas me voir contrainte de subir un choix qui ne sera pas le notre… On y travaille… ) Alternative ou non, « l’école » où ira Charlie devra être pour lui une source de plaisirs, une envie d’aller vers de nouvelles découvertes et non une obligation d’apprendre pour apprendre, une fabrique à esprits normés !

La semaine dernière j’ai reçu un petit message anodin avec un lien à l’intérieur me disant : « lis ça… Je ne crois pas que ça t’aidera mais au moins vous êtes d’accord ! »

Alors bien évidement, Toi, je ne te remercie pas de me l’avoir envoyé… Mais ce message aura eu le mérite de rouvrir la porte de mes questionnements toujours en suspend  sur le sujet… Un vrai souci au niveau de « la structure école » certes, mais aussi cette soif d’apprendre toujours qui ne demande qu’à trouver où !

Le lien en question a pour titre : POURQUOI IL FAUT SUPPRIMER L’ECOLE OBLIGATOIRE : ENTRETIEN AVEC FRANCOIS BEGAUDEAU. Celui-là même qui sera dimanche 17 janvier au cinema le Saint André des Arts pour une rencontre à la suite du film ETRE ET DEVENIR Je vous laisse aller lire directement cet échange en cliquant sur le titre, des paragraphes sortis de leur contexte pourraient être mal interprétés et ce serait dommage… Il pousse sa réflexion bien plus loin que moi et s’explique sur certains points.

Au delà d’être d’accord sur le fait que l’école n’est plus un lieu « fréquentable », il me conforte aussi dans l’idée qu’elle est de plus en plus un endroit qui n’a pas vocation de tirer vers le haut les plus faibles, mais de faire accepter à tous la loi des inégalités ! (de toutes sortes… intellectuelles, financières, environnementales…) Et je crois qu’au final c’est bien ça qui me dérange le plus !

J’ai toujours pensé que ce que l’école ne donnerait pas à mon fils (ou à moi à l’époque et encore aujourd’hui) j’irai le chercher ailleurs… En lisant, en le faisant lire, en sortant… Dans les musées, les théâtres, les cinémas… Dans la forêt, à la campagne, chez papi et mamie, au café du coin, chez les copains, dans la rue ou que sais-je encore…

Oui mais alors, pourquoi l’envoyer à l’école ? Pour le socialiser… Se faire des copains… Mouais… Apprendre à respecter des horaires (à la limite, ça je pourrais y adhérer…)

J’en suis à ce moment de ma réflexion, où je ne crois plus que la plupart d’entres nous envoient leurs enfants dans de nombreuses écoles pour apprendre… à lire, à écrire, à rencontrer les autres…  Mais pour qu’il se fondent dans la masse, Pour qu’ils se fassent une place dans la société, Pour qu’ils ne soient pas en marge, Pour faire comme tout le monde ! Certains visent l’excellence, d’autres courent après, d’autres encore y voient un soulagement… L’élite, le réseau, la garderie… Puis heureusement, il y a quelques irréductibles qui les y envoient encore juste pour le plaisir… Celui de découvrir… Tout et rien… Ce qui les intéressera. Ne pas être meilleur que les autres mais donner le meilleur de soi.

Oui mais à ce petit jeu malheureusement ceux là seront souvent perdants s’ils suivent le chemin de « l’école dite classique »…

On parle de plus en plus de CULTURE DE MASSE (la définition ICI) elle est maintenant entrée dans les moeurs, l’école d’aujourd’hui (et d’hier…) en est je pense le meilleur moyen de diffusion !

Alors à l’heure actuelle malheureusement, je ne pense pas que nous ayons TOUS le choix… Je ne sais même pas d’ailleurs s’il y a vraiment des enfants qui sont mieux nés que d’autres et si ces derniers pourront ou pas réellement choisir… Je ne sais pas non plus quelles sont les vraies solutions pour TOUS.

Aujourd’hui je poursuis ma réflexion sur tout ça… Ce message aura ravivé mon envie de trouver des alternatives… Septembre arrive à grands pas… L’école n’aura pas changé d’ici là… Charlie y entrera et je me poserai toujours des questions, avec l’envie de continuer à transmettre autrement, comme je le faisais bien avant sa naissance et comme je le ferai encore après lui…

Aujourd’hui je n’en suis qu’à devoir choisir pour mon petit garçon… De façon personnelle et égoïste ! Vouloir le meilleur (on y revient toujours) pour lui. Alors dans mon coin je cherche ce lieu, « cette école », très surement alternative, qui saura lui donner envie d’apprendre encore et toujours, de chercher, de s’épanouir, de créer, de se créer, de parcourir le monde vraiment, de s’enthousiasmer… Parce qu’il l’aura voulu et non parce que ce sera le mot d’ordre du moment ! Que l’expérience soit au coeur de l’apprentissage et non une simple transmission de savoirs des anciens aux plus jeunes.

Je vous laisse avec cette vidéo de KEN ROBINSON démontrant que l’école tue la créativité… Et je ne peux que vous conseiller, si le sujet vous intéresse, d’aller ce dimanche au CINEMA LE SAINT ANDRE DES ARTS pour assister à la projection du film de Clara Bellar ETRE ET DEVENIR.

A VOIR, LIRE..

– LIV & EMY’S DIARY, le superbe blog d’Eve Herrmann « Liv & Émy découvrent le monde, libres et heureuses »

La maternelle des enfants, le site de Celine Alvarez qui tente d’inventer un nouveau modèle éducatif.

 Libres enfants de Summerhill,  Alexander S. NEILL

– Une société sans école, Ivan ILLICH

– …et je ne suis jamais allé à l’école, André STERN

 Instruire en famille, Charlotte DIEN

– Les apprentissages autonomes, John HOLT

Ces écoles qui rendent nos enfants heureux, Antonella VERDIANI.

Le film: ÊTRE ET DEVENIR

Cinéma LE SAINT ANDRÉ DES ARTS

 

Publicités

24 réflexions sur “ET EN SEPTEMBRE ON EN FAIT QUOI ? ECOLE OU PAS ? ALTERNATIVE, A LA MAISON, NON-SCOLARISE ?

  1. Alex dit :

    Bonjour, j’en suis exactement aux mêmes réflexions….à cela près que je viens de sortir ma fille de sa classe de grande section de maternelle à enseignement « classique ». Nous avons testé…nous allons faire autrement à présent.
    « Etre et devenir » , une révélation pour nous. Après c’est un tel grand écart avec notre parcours à nous…
    Un autre livre à ajouter : ces enfants qui rendent nos enfants heureux d’Antonella Verdiani.
    Merci pour ce blog très agréable à parcourir.
    Bonne journée

    • Galex la Fée dit :

      Merci beaucoup je vais ajouter ce livre à liste (et le lire surtout 😉
      Oui c’est une autre façon de faire qui est bien loin de nous et qui en plus ne convient pas non plus à tous… Je pense que je suis aussi plus pour des écoles alternatives que pas d’école du tout… Mais il y a tellement à faire !

  2. Sabrina dit :

    C est exactement mes problématiques du moment !!!! Je suis entièrement d’accord avec toi.
    Le petit dernier n’a que 16 mois et tous nos proches le répètent :  » il a de la chance, l’école du secteur a ouvert une toute petite section dès 2 ans, vivement septembre prochain car tu auras du temps pour toi.  » Seul bémol, je ne veux pas que mon enfant aille à l’école et ne pense pas qu’il puisse s’épanouir au sein de l’éducation nationale.

    • Galex la Fée dit :

      Le vrai problème est que chaque enfant est totalement différent et qu’il faudrait faire en fonction de chacun pour que le système scolaire fonctionne… C’est juste impossible !
      Alors oui il existe de superbes instits j’en ai eu et je ne les remercierai jamais assez de m’avoir fait aimer apprendre !
      Je ne suis pas certaine que ne pas du tout scolariser soit aussi une solution… Parce que malheureusement tout le monde ne pourrait pas suivre et donner les mêmes chances à ses enfants… Mais tout ça est un sacré bazar de réflexion qui n’avance pas beaucoup pour ma part… J’espère que de votre côté vous trouverez aussi ce qui ira le mieux pour votre enfant… ET VOUS ! 😉

  3. Celine dit :

    Comme cet article me parle et fait écho à ce que nous vivons, cherchons, envisageons
    Après avoir visité deux écoles Montessori nous allons voir début mars une école alternative unique en son genre sur Toulouse (école la prairie)
    Depuis l’année dernière nous visitons rencontrons ces écoles sortant du cursus classique
    Dans chacunes des choses plaisent d’autres dérangent
    Alors nous réfléchissons et de lectures en rencontres notre choix va se faire
    Bonnes réflexions de ton côté !

    • Galex la Fée dit :

      Oui voilà c’est exactement ça… Il y a du bon et du mauvais partout ! C’est exactement ce que je veux dire et non diaboliser l’école !!! puis aussi chaque enfant est différent… Et toutes ces méthodes ne correspondent pas à TOUS les enfants ! C’est ce qui fait aussi la richesse humaine, la différence !
      On veut bien évidement tous le meilleur pour nos enfants… Mais il faudra que l’on teste et que l’on s’adapte à eux. C’est bien ça le plus important.
      Bonnes recherches et réflexions à toi aussi

  4. lora__bo dit :

    Super article Galex ! Merci pour tous ces liens.
    Ma fille n’a que 21 mois mais je me pose déjà tellement de questions… Je travaille dans un lycée, je vois bien comment est ficellé l’Education Nationale (et encore je ne vois pas toutes les magouilles !) Ce n’est souvent pas adapté aux enfants qui sortent de « la norme »….c’est tellement angoissant. J’en vois passer des parents désemparés, des élèves paumés, mal orientés…
    Malheureusement les écoles alternatives sont souvent chères :-/
    Bonne réflexion à toi, je suis sûre que tu trouveras la meilleure solution pour Charlie ! Il a la chance d’avoir une maman comme toi !

    • Galex la Fée dit :

      Oui le problème est bel et bien là… C’est qu’au final tout le monde n’a pas vraiment le choix !
      A cause des tarifs… A cause de la norme… Et de bien d’autres choses que l’on n’imagine même pas…
      Mais même si nous ne pouvons pas refaire le monde… Juste réfléchir et essayer de faire bien c’est déjà pas mal 😉

  5. Cécile Paris Pages Blog dit :

    Bonjour,
    je ne suis pas très documentée sur la scolarité à domicile / alternative tout simplement parce que l’école est pour moi une évidence. Dans ma famille qui est très simple, nous avons pu nous hausser vers le haut justement grâce à l’école et aux études. Ma fille est entrée à l’école en septembre cette année. Nous avons fait le choix d’une école privée sous contrat car nous habitons en ZEP (et accessoirement nous adhérons aux valeurs de son enseignement). Je ne peux pas exprimer avec des mots à quel point mon bébé a changé. Ou plutôt si: de bébé elle est devenue petite fille. Elle a appris tant de choses sur le plan académique mais aussi sur l’autre. Elle a des copains et des copines (elle commence à jouer AVEC et non plus A COTE DE), elle a pris une véritable confiance en elle. Elle aime l’école, elle aime sa maîtresse, elle aime les copains, et moi je suis fière de la voir s’épanouir dans ce cadre. Pour moi, intégrer les enfants dans une structure scolaire (avec ses avantages et ses inconvénients) c’est avant tout leur donner les clés pour leur réussite future: je ne peux pas réussir pour elle mais je ferai tout pour qu’elle y arrive. Et effectivement, parallèlement à cela, je fais en sorte qu’elle rencontre la culture: musées, spectacles, activités extra-scolaires (pour l’instant une seule dans la semaine, je ne veux pas trop lui en demander).
    Je trouve que tu diabolises l’école et cela me gène un peu. J’ai dans mon entourage beaucoup d’amis issus d’une très grande école dont est issu mon mari. Beaucoup viennent de familles aisées, mais nombreux sont ceux qui sont issus de familles très très modestes qui ont réussi à se hisser socialement grâce à l’école. Alors moi je dis, vive l’école, républicaine ou libre, il ne tient qu’à nous adultes d’en faire une voie pour la réussite !

    • Galex la Fée dit :

      Je suis d’accord avec toi sur le fait qu’heureusement certains puissent se servir encore de ce lieu comme d’un tremplin. C’est aussi pour ça que je dis que mon questionnement est encore très grand et que je ne suis pas totalement convaincue que la non-scolarisation soit la bonne réponse à tout et surtout pas à tous ! Je tends même très fortement vers l’alternatif plus qu’autre chose !
      Après chaque enfant est tellement différent… L’avantage est que nous avons des choix multiples qui nous sont proposés, à nous de faire les bons selon nos enfants, nos convictions et nos possibilités.
      Comme tu le dis si bien, vous avez choisi de la scolariser dans une école privée plutôt que publique… L’essentiel est que tout le monde s’y retrouve et scolarise ou non son enfant en en ayant fait le choix.

  6. lucie D dit :

    Bonjour,
    nos fils ont quelques mois d’écart et je suis actuellement dans la même réflexion que vous: ira-t-il à l’école en septembre ? Je crois que malheureusement nous n’aurons pas le choix, financièrement nous ne pouvons nous permettre d’envisager l’IEF, et dans notre campagne le seul choix d’école que nous avons c’est publique ou privée ?… C’est donc à contre coeur que je le mettrais dans le système classique, en priant pour qu’il tombe sur des enseignants qui seront autant bienveillant que nous le sommes depuis 2 ans.

    • Galex la Fée dit :

      Bonjour,
      voilà bien pourquoi tout ça me révolte au plus haut point !
      Parce que c’est bien gentil mon questionnement sur tout ce système… Mais c’est aussi parce que j’ai la chance de pouvoir me poser ces questions !
      Nous non plus nous ne pourrons pas le non-scolariser. D’un côté je ne pense pas que j’aurai fait ce choix au final. Mais juste l’idée que nous ne puissions le faire si nous en avions envie me contrarie !
      Oui il y a des professeurs qui sont très mais alors très très bien ! j’en ai eu et ils m’ont transmis cette envie d’apprendre justement. Alors il ne faut pas non plus dramatiser, le principal est toujours de faire au mieux pour eux avec les possibilités qui nous sont offertes.
      Bonne continuation à vous et à votre petit

  7. adeline dit :

    Que je rejoins tout ce qui est écrit j’ai longtemps hésité j’hésite encore même malgré le fait que son école est super et gratuite ( quand on a fait le choix de mettre sa carrière entre parenthèses cela n’est pas négligeable) avec une pédagogie freinet. Je suis encore en questionnement je verrais par la suite j’ai une fille qui n’apprécie pas outre mesure l’école donc si cela devient part la suite plus récurrent on envisera autre chose la c’est surtout le fait de se rendre a l’école et nous quitter son petit frere et moi. A cote elle adore retrouver ses copains. Elle apprécie son instit donc a voire dans quelques années. Mais l’ief est une chose qui me tente et le blog d’Eve est un moteur…

    • Galex la Fée dit :

      Oui tu as raison et je ne le dis pas assez dans mon article… il ne faut surtout pas hésiter à essayer !!!! et s’adapter à nos enfants ! comme tu le dis si bien, elle n’a pas envie de partir mais aime le reste… Le principal est qu’elle arrive à s’épanouir.
      Pour ma part j’ai aussi très envie qu’il apprenne à grandir en dehors de moi ! Nous sommes la plupart du temps ensemble… Mais très indépendants à la fois (oui c’est assez bizarre 🙂 ) c’est pour ça que j’aimerai qu’il découvre aussi d’autres choses que je ne lui propose pas afin qu’il suive plus tard vraiment ses choix et non ceux faits par maman depuis le début…
      Enfin on a du travail pour un moment avec tout ça 🙂

  8. Nathalie dit :

    Je comprends ton cheminement et tous les doutes qui viennent se glisser. Ma fille n’a que 15 mois et je me pose déjà des questions. Le souci c’est qu’avec son père nous ne sommes pas forcément d’accord sur la manière d’aborder les choses, moi j’aurai aimé réfléchir à une école alternative, lui c’est forcément école publique. Après rentre en ligne de compte l’aspect financier car les écoles alternatives à côté de chez nous sont littéralement très très chères. Un compromis pourrait être de la mettre dans une ambiance Montessori 2-3 ans l’année prochaine et puis l’année d’après on avisera en fonction de plusieurs paramètres … Mais moralement et financièrement, je ne me sens pas du tout capable de faire l’instruction en famille, même si j’adore passer du temps avec elle. Et puis, je crois tout simplement que je ne souhaite pas ça pour elle.

  9. lolabelle dit :

    Hello!
    je passe régulièrement par ici sans commenter mais aujourd’hui j’avais envie de parler de ma petite expérience…
    ma 1ère fille (j’ai un 2ème garçon de 3.5 ans) a 11 ans et comme vous toutes, avant son entrée à l’école, et même en crèche je me posais toutes ces questions, me triturais entre Freinet, Montessori (j’ai même suivi une formation), l’école à la maison…Mon mari n’étant pas du même avis que moi et pour d’autres raisons dont le sujet de l’argent, nous avons scolarisé notre filles dans une école privée, certes, mais en rien différente du public (enfants de classe moyenne, pas d’activités particulières…) J’ai continué à me triturer pendant toutes les années de maternelle, le CP et puis, petit à petit, elle a grandi, j’ai commencé à voir qu’elle s’épanouissait là bas (avec certes des points négatifs mais toujours surmontés), étant à la maison, j’ai choisi de profiter de ma présence et disponibilité pour l’accompagner, trouver des outils pour travailler, l’amener vers son propre dépassement…et, à ce jour, si je reste sensible à ces sujets d’école alternative, d’éducation non violente…j’ai l’impression que l’école c’est aussi ce qu’on en fait et c’est beaucoup moins dur à accepter ce milieu parfois hostile quand ils grandissent! La preuve, je me prends moins la tête pour le 2ème 😉
    Ma fille ne me donne pas l’impression de survivre en pleine jungle 😉 il y a bien des tensions, des « problèmes » mais qui ne la font pas souffrir et on discute beaucoup de l’intérêt de l’école, du travail, de la relation aux autres, du dépassement de soi…

    Bref, j’arrête mon laïus, je pourrais en parler des heures 😉 mais, je voulais parler de mon expérience un peu avec cette idée qu’on diabolise l’école et notamment pour nos tous petits mais qu’il y a moyen, à mon sens, et si l’enfant s’y trouve bien de dépasser les mauvaises expériences et d’aider nos enfants à grandir dans ce système loin d’être parfait mais qui peut être instructif aussi…

  10. ornella dit :

    votre article me parle beaucoup. Par contre j’ai une question, quand vous parler des « alternatives », vous entendez quel genre d’education mise à part Montessorri?

    Merci d’avance

    Cordialement

    Ornella

  11. Perrine dit :

    Le mien a seulement 12 mois et j’y pense déjà! Mais voilà j’habite a la campagne, j’ai une école publique a quelques minutes a pieds et une école alternative a 45 minutes de voiture. J’ai donc pas vraiment le choix, je ne veux pas faire subir la route a mon petit. En plus cela signifie qu’il n’aura pas de copain dans le village car il ne sera pas a l’école avec eux. Ne voulant pas le mettre a l’écart, il ira a l’école publique et je l’aiderais a s’épanouir de mon côté. Profites de cette chance que tu as de pouvoir choisir! Merci pour cette article.

  12. Déborah dit :

    Bonjour et merci de partager ces réflexions 🙂

    Il y a effectivement « L’école dynamique » qui pourrait clairement correspondre à ce que vous cherchez pour Charlie. Elle se situe dans le 13ème.
    De notre côté, nous avons choisi l’IEF pour notre fils de bientôt 2 ans :). Ce serait avec grand plaisir que j’échangerai à ce sujet avec vous :).
    Un bon week-end à vous deux 🙂

  13. celine dit :

    J’ai 3 enfants de 8,4 et 2 ans.Mrs aines n’ ont pas fait de maternelle je les trouvais trop petits,fatigables et en 1 ère année école le matin dodo l après midi a peine 1 heure de travail.Mon 1 er n’était pas bien a l’école jusque son deuxième cp depuis l’année dernière il y va gaiement.Pour mon deuxième il adore y aller mais vraiment au point de préférer l’école aux vacances il s’y epanouit a 100!%Pour mon 3 je pense ne pas le mettre la 1 ère année sauf si je le voyais en demande ou a trop s’ennuyer a la maison.L’ecole ne fait pas tjrs rêver c’est certain mais l’education a la maison c’est pas si simple tous les parents ne sont pas capables de transmettre et entre réalité
    et idealisation il y a de la marge.Apres je n’hesiterai pas a descolariser un de mes enfants si soucis.C.’est comme tout cela dépend des lieux et des individus.

  14. Marie dit :

    Moi aussi je suis en plein questionnement pour ma fille, qui devrait aussi rentrer à l’école en septembre prochain, et pour mon fils qui est dans une école classique dont je ne suis pas vraiment satisfaite. Mais je crois que ça dépend aussi beaucoup de l’enseignant, que ce soit dans une école classique ou alternative. En 1ère année de maternelle mon fils avait une instit géniale, très douce avec les enfants et très artiste. Elle les emmenait au musée, leur faisait faire de la peinture et des activités artistiques inspirées de grands peintres ou sculpteurs. Comme nous ne sommes pas très artistes ça lui apportait une ouverture qu’il n’avait pas à la maison.

    Par contre, si ce qui vous dérange le plus ce sont les inégalités (et je suis bien d’accord que l’’école classique n’améliore pas les choses sur ce plan), je ne crois pas que les écoles alternatives en France répondent à ce problème, bien au contraire. Ce sont presque toutes des écoles privées hors contrat qui coûtent très chers. La plupart des familles modestes ne peuvent pas y accéder financièrement et n’ont pas toujours les sources d’information pour connaître ces écoles. Je sais bien que ces écoles sont obligées de faire payer les familles parce qu’elles n’ont pas de subvention, mais elles pourraient faire des tarifs dégressifs en fonction des revenus et beaucoup ne le font pas. Et j’ai l’impression que certains parents mettent leurs enfants dans ce type d’école pour qu’ils soient dans un milieu privilégié. J’ai même lu récemment un article sur une école alternative où allaient beaucoup d’enfants de patrons du CAC40… S’il y a bien une chose que je trouve positive dans l’école de mon fils, c’est qu’il puisse être en contact avec des enfants de toutes les couleurs et de tous les milieux sociaux. Ca n’est pas le cas pour nos amis qui ont un enfant dans une école alternative. Donc je suis pas mal attirée par les écoles à pédagogie alternative mais je me méfie un peu aussi (et j’ai entendu des trucs pas terribles sur certaines écoles).

    Comme vous le dîtes, chaque enfant est différent, et on ne sait pas forcément d’avance quel système lui conviendra. Ca me choque donc que certaines écoles Montessori ne prennent pas les enfants qui n’ont pas débuté avec cette pédagogie. Je comprends qu’elles n’aient pas de place, où que ça soit plus difficile de s’adapter quand on a débuté avec une autre pédagogie, mais qu’est-ce qu’il reste pour les enfants qui ne sont pas à l’aise dans le système classique si les écoles alternatives ne veulent pas d’eux ? Il y a des parents qui choisissent la non-scolarisation par obligation et non par choix.

    J’ai aussi deux remarques : en France l’instruction n’est obligatoire qu’à partir de 6 ans. Donc avant 6 ans on ne peut pas vraiment parler d’instruction en famille ou de non-scolarisation. Mais en France l’école maternelle est tellement ancrée dans les habitudes que tout le monde réfléchit à l’école quand son enfant a 3 ans. Je ne suis pas allée en 1ère année de maternelle et quand j’y suis rentrée à presque 4 ans c’était à cause de soucis familiaux, sinon ça aurait été plus tard. Et ça ne m’a pas empêchée d’avoir une scolarité sans soucis. Il y a quand même d’autres possibilités, même si ça n’existe pas partout : dans certaines villes il y a des jardins d’enfants qui prennent les enfants de 3 à 6 ans. On y respecte plus leur rythme et leur personnalité qu’à l’école et il y a de plus petits effectifs. Et quand on ne travaille pas tous les jours de la semaine il y a aussi des halte-garderies qui prennent des enfants de plus de 3 ans. En 1ère année de maternelle il y a aussi la possibilité de ne mettre son enfant que le matin.

    Deuxième remarque : la non-scolarisation a quelque chose de tentant (même si ça fait un peu peur aussi, je ne suis pas sûre d’être capable), mais n’oublions pas que se poser cette question est un luxe de pays riche. Dans beaucoup de pays, pouvoir aller à l’école est vu comme une chance et les enfants qui ne vont pas à l’école ont moins de choix pour leur avenir. Et certains font des kilomètres dans la neige ou sous un soleil de plomb pour aller à l’école.

  15. Fabienne dit :

    Bonjour
    je comprends vos questionnements !!!!
    Je suis moi même maman de 6 enfants et je commence seulement à détendre après 15
    années de pratique de la vocation de maman !
    Moi même et mon mari sommes souvent à contre-courant dans nos envies de vie…
    Je suis pour la douceur qui rend plus fort face aux turpitudes de la vie.
    Cette douceur est notre mission de parents , elle doit envelopper nos enfants dans tout ce qui fait leur vie ….et il faut se battre pour cela !
    L’attention apporté à leur développement émotionnel, corporel, intellectuel ou social doit être motivé par cette idée que la douceur reçu par son entourage rends plus fort ! Enfin c’est mon idée .
    Je m’explique avec un exemple concret : mes enfants ont fait une parti de leur scolarité dans une école ou il n’étaient pas écoutés , ni les parents d’ailleurs en cas de problèmes…et il y en a eu!
    Et bien j’étais angoissée et mes enfants stressés par l’école!
    Donc nous étions fragilisés!
    Nous somme maintenant passés à l’école privée dans laquelle on pratique le Communication non-violente et la pédagogie partiellement individualisée…Nous sommes détendus car nous sommes pris en compte avec nos problèmes rencontrés à l’école. Je trouve cela plus doux que notre expérience passée !
    Comme nous sommes sereins , nous sommes plus fort pour accepter la rudesse qu’impose le système scolaire dans son système d’éducation de masse et en faire quelque chose de positif :
    des apprentissages qui se font bien, la relation aux autres enfants de l’école bien gérée…
    Alors évidemment on est bien loin du respect des besoins individuels de chaque enfant!
    Mais je veux y croire …

    Je tire mon chapeau à l’équipe enseignante qui à la mission périlleuse de faire vivre ensemble dans le respect de la charte de bienveillance ( propre à l’école), tous ces enfants et parents aux horizons si différents !

    Il y a quelque temps j’étais fortement emballée par cette idée de école à la maison respectueuse pour mes enfants et leur bien-être…mais aujourd’hui j’ai envie de plus …
    J’ai envie de montrer à mes enfants que -oui- la vie ensemble c’est rude, souvent.
    Mais que -non- on ne doit pas le vivre avec brutalité…mais plutôt se battre pour y mettre du respect, de la bienveillance pour chacun.
    Et que cela dépend de nous adultes et aussi de eux enfants, et que cela passe par le choix de bonnes écoles.
    Il faut montrer qu il existe autres choses que l’école où on subi, l’école ou on n a pas le choix !
    Cela se paye évidemment….mais je préfère voir d’autres postes de mon budget à la baisse et offrir cela à mes enfants….car au fond c’est aussi à moi que je fais du bien :)!

    Offrir et s’offrir de la douceur un peu chaque jour, ça s’apprend. La douceur rend courageux et fort.
    C’est ce que je transmet à mes enfants.

    Merci pour votre billet qui permet de s’exprimer. Pardon pour ma longueur 😉
    Et je découvre votre joli blog avec plaisir.
    Bon weekend

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s