ACTIVITÉ BÉBÉ : UN TROU = UN OBJET ! CHAQUE PLACE A SA CHOSE, CHAQUE CHOSE A SA PLACE ! (Inspiré de la Pédagogie Montessori)

Une petite activité sur plateau à proposer à votre bébé je dirai entre 12mois et 2ans… UN TROU = UN OBJET. CHAQUE PLACE A SA CHOSE, CHAQUE CHOSE A SA PLACE ! Inspiré de la Pédagogie Montessori.

Charlie trie beaucoup, s’intéresse de plus en plus aux petits objets, transvase d’un récipient à l’autre, et ne supporte pas qu’un de ses jouets se trouve mélangé au milieu d’un panier destiné à autre chose. Du coup je me suis dit que je pouvais doucement commencer à lui proposer ce genre de travail.

IMG_1514

L’âge est en fonction de votre enfant, de ses envies, de ses besoins et du matériel que vous lui proposez.

Cette activité est « évolutive »… Aujourd’hui je la propose à Charlie qui n’a qu’1 an (même pas vrai… C’est dans 27 jours !) mais j’utilise des pompons qui rentrent facilement dans chaque trou. Plus tard on pourra prendre un objet plus compliqué à mettre, avec un sens par exemple jusqu’à proposer un objet qui a un sens et en plus doit s’emboiter parfaitement pour finir.

DANS QUEL BUT ?

Cette activité incite l’enfant à utiliser sa MOTRICITÉ FINE. A cet âge il est intéressé par les objets qui tiennent dans sa main et qu’il peut examiner sous tous les angles. Ce travail de précision sollicite donc la coordination MAIN-OEIL, qui ira en s’affinant avec le temps.

PETIT MATÉRIEL:

IMG_1530

– Un plateau de présentation

– Un moule avec des trous (il ne faut pas que l’enfant puisse y glisser plusieurs objets dans un même trou…) (bac à glaçons, moule à mignardises…)

– Des pompons ou tout ce qui peut facilement entrer et sortir… des balles, des boulettes de papier… Mais de la taille du trou ! Qu’il ne puisse pas mettre 2 objets dans un même trou.

POURQUOI J’AI CHOISI CE MATÉRIEL ?

LE PLATEAU, en pédagogie Montessori, sert à DÉLIMITER L’ESPACE DE TRAVAIL. A structurer l’activité proposée et éviter que l’enfant soit dérangé par ce qui l’entoure. A ce stade Charlie sort de cet espace défini, mais malgré tout il reste concentré sur ce que je lui ai apporté au départ. Il est habitué à « jouer » et « travailler » sur des tapis au sol, l’espace défini ne lui est pas inconnu.

UN MOULE à mignardises… Bon après analyse je me dis qu’un bac à glaçons aurait été plus approprié, parce qu’il y aurait eu moins de trous à remplir… Et donc moins de possibilité et de choix à faire. Pour une première fois c’était une donnée de plus à gérer que j’aurai du éviter. PLUS LE BUT À ATTEINDRE EST SIMPLE ET PRÉCIS PLUS L’ENFANT IRA À L’ESSENTIEL et pourra facilement refaire la même chose seul par la suite. Il ne faut pas trop de données à comprendre et assimiler.

DES POMPONS plutôt que des balles souples ou des boulettes de papier… tout simplement parce que Charlie ne mets pas la laine à la bouche 😉 alors que le reste ce n’est pas encore gagné ! Aussi parce que ça rentre parfaitement et s’enlève facilement. Le fait qu’un seul pompon aille dans chaque trou, permet qu’il se rende compte de lui même tout de suite qu’il se trompe, s’il essaie d’en mettre plusieurs à la fois. Vous n’avez pas à intervenir et du coup le distraire et le déconcentrer.

ÉTAPE par ÉTAPE

– Choisir le bon moment… Quand vous sentez que votre enfant est calme et prêt à vous suivre.

– Déposer le matériel face et lui et vous positionner à coté de lui.

– Présenter le matériel

– Proposer l’activité et en faire la démonstration. DOUCEMENT, EN EXPLIQUANT BIEN CHAQUE MOUVEMENTS… De façon concise et simple. « Je prends un pompon et je le mets dans un trou« .

– Le refaire plusieurs fois…

– Remettre tout en place et Laisser l’enfant faire à son tour.

– L’observer en silence (éviter de le prendre en photo… pour ne pas le déconcentrer !)

IMG_1523 IMG_1526 IMG_1527

IMG_1520

AU FINAL

Charlie a adoré ces petits pompons tout doux qu’il connait bien et qu’il aime tenir dans ses mains. L’idée qu’ils peuvent avoir une fonction, que l’on puisse les cacher (son grand truc du moment), l’a intrigué au départ. Bien entendu il n’a pas mis TOUS les pompons dans TOUS les trous… Je n’ai pas compté, je ne peux même pas vous faire de moyenne.

– Il s’est intéressé un long moment à ce travail.

– Il ne s’est pas énervé à la fin… Il a juste arrêté quand il en a eu assez.

Dans le cas de Charlie, des petit signes que l’activité est adaptée à ses capacités et proposée au bon moment… Sinon il ne se serait pas intéressé et aurait tout jeté (chose qu’il fait si je ne suis pas attentive à tout ceci)

Si je devais recommencer du départ l’expérience, je prendrai un moule avec moins de trous ! Mais maintenant qu’il connait celui que j’ai utilisé je vais continuer comme ça un temps et quand on passera à l’étape suivante j’aviserai.

JE VAIS PROPOSER CETTE ACTIVITÉ PLUSIEURS JOURS DE SUITE, JE PASSERAI À AUTRE CHOSE QUAND JE SENTIRAI QUE NOUS ARRIVONS AU BOUT DE L’EXPÉRIENCE ETJ’Y REVIENDRAI PLUS TARD EN AJOUTANT UNE DIFFICULTÉ…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s