Galex l’a lu… « Moi d’abord » Katherine Pancol !

Ca fait des mois que tout le monde me parle de cette auteure, des mois qu’on me dit qu’elle va me plaire, que je ne vais plus la lâcher et en faire baver mes proches avec ma prochaine obsession « Pancolienne ».

Oui mais voilà, avec sa trilogie, la belle Katherine Pancol a tout fait pour que je lui tourne le dos, pour que je m’éloigne très loin d’elle… Eh oui, je suis de celles-là… Celles qui ont un apriori sur les livres qui se lisent, les livres dont tout le monde parle.

Puis l’été est venu… Je suis tombée sur un article qui parlait de cette femme… J’ai commencé à me dire que peut-être un jour quand j’aurai terminé de lire ma haute pile de bouquins je me laisserai tenter.

Peu de temps après, un petit week-end en amoureux est passé… Et au détour d’une balade, nous sommes entrés dans une librairie de la ville, pour sentir l’ambiance, comme nous le faisons souvent.

On regarde, on touche, on sent… Puis on lit les résumés, quelques pages… on se dit que ce n’est vraiment pas pour nous, ou que celui là serait un super cadeau pour un chou ou une chouquette restés à Paris…

Souvent on repart avec un ou plusieurs ouvrages qui resteront associés à ce lieu, cette ville, ce moment loin de notre vie habituelle.

C’est ainsi, en entrant dans cette librairie de Lille, en souriant à toutes les couvertures colorées, que j’ai sauté le pas… J’ai juste lu les quelques lignes qui se trouvaient à l’arrière du livre :  » Antoine et Sophie. Ils ont 20 ans, ils s’aiment, ils vivent ensemble, la vie est belle. Oui mais… »

J’ai trouvé que ça suffisait… Que ce n’était pas le best-seller dont tout le monde me parle, mais que c’était peut-être lui qui me donnerait envie de découvrir un petit peu plus l’oeuvre de Katherine Pancol.

M.Lutin m’a donc offert « Moi d’abord« … Les premières pages ne m’ont pas emportée… Enfin c’est ce que je croyais. Puis je me suis surprise à ne plus lâcher ce petit bout de quelques feuilles. Je me suis surprise à me dire que Sophie devait être triste d’être libre. Je me suis étonnée de la trouver inconsistante, pas à mon goût, banale, pas vraiment héroïne de roman.

Les pages ont défilé, son histoire d’amour, sa vie, ses vies, ses amis… Et enfin les dernières lignes ! Je pensais ne pas accrocher à ce livre, mais je ne l’ai pas lâché (chose que je n’hésite pas une seconde à faire si ça ne m’emballe pas…), surement parce qu’il me plaisait mais différemment !

Cette fille, libre, mais pas toujours, obstinée, mais pas seulement, amoureuse, mais de la vie, de sa vie, plus que de tout le reste, devait me renvoyer un tout petit peu à moi… Dans une lointaine mesure, mais un peu quand même.

L’histoire d’une femme qui se dit libre, perpétuelle amoureuse, jusqu’au boutiste même dans l’erreur… Puis un déclic, un ami, un amour, un emmerde… Et tout devient simple et clair ! « Un voyage au fond de sa liberté, seule« . Un voyage que nous ne sommes pas tous capable de faire… Etre libre malgré tout, au-delà de tout !

BE YOU…

Galex l’a lu… et oui je vais craquer pour « Les yeux jaunes des crocodiles », « la valse lente des tortues » et « les Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi ».

Et comme nous sommes vendredi… Pensez à VendrediLecture ! Partagez vos lectures avec nous…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s